Andrea del Sarto, le « peintre sans erreurs »

Lundi 3 décembre 2018 à 14h30, auditorium du musée de Grenoble
Andrea del Sarto, le « peintre sans erreurs »
Par Kaïs Bennani, étudiant en histoire de l’art


Andrea del Sarto est un des artistes les plus sous estimés de la Renaissance. Les quelques lignes qui lui sont consacrées dans les ouvrages d’histoire de l’art le réduisent trop souvent à un simple rôle charnière entre classicisme et maniérisme. La réalité est plus complexe et il convient donc de rétablir toute la place qui lui est dévolue sur la scène artistique italienne. Peintre florentin de la première moitié du XVIe siècle, période durant laquelle cette cité perd son monopole artistique au profit de Rome, il s’impose rapidement comme le chef de file de la peinture à Florence en créant un style où la grâce et l’harmonie se confondent avec la grandeur et le drame. Cette conférence sera aussi l’occasion de découvrir une de ses réalisations majeures : le cycle de fresques du Cloître du Scalzo, des fresques méconnues et pourtant exceptionnelles à plus d’un titre, notamment pour être l’unique exemple de cycle de peinture narrative exécuté en grisaille durant la Renaissance italienne.


tarifs : 10€ – adhérent 8€ – réduit 4€


photo : Andrea del Sarto, La Madonne des harpies, 1517, Galerie des Offices, Florence, Italie