Madrid-Tolède et les chefs-d’œuvre de la peinture espagnole

Du lundi 8 au vendredi 12 juin 2020
Madrid-Tolède et les chefs-d’œuvre de la peinture espagnole
Responsable : Annie Panel


Durée : 5 jours.
Nombre de participants : 20
Inscriptions : dès le 14 octobre 2019

Madrid, qui n’était à l’origine qu’une forteresse construite pour protéger Tolède, ne prend son véritable essor qu’au XVIIIe siècle, sous l’impulsion du premier roi Bourbon Philippe V, devient la capitale de l’Espagne et de la Castille et la plus grande ville du pays.
C’est également au début du XVIIIe siècle que le musée du Prado voit le jour. Initialement conçu comme un musée royal, ses collections s’étendent grâce aux dépossessions des biens de l’Église et aux dons très importants de collectionneurs privés. Figurant parmi les pinacothèques les plus importantes du monde, ses collections d’avant le XXe siècle réunissent tous les grands noms : Greco, Zurbarán, Ribera, Murillo, Juan de Valdés Leal, et les principaux chefs-d’œuvre de Vélasquez.
Les collections des XXe et XXIe siècles sont exposées dans le Centre National Reina Sofia, créé en 1980 et abrité dans l’ancien hôpital San Carlos. Étendu ensuite en 2005 par l’architecte Jean Nouvel, le musée présente les plus grands artistes espagnols du XXe siècle : Barceló, Chillida, Dalí, Gris, Miró, Serrano, Tàpies et bien sûr Picasso avec son œuvre la plus connue Guernica. Le musée possède également des œuvres d’artistes modernes du monde entier.
C’est le palais Villahermosa qui abrite aujourd’hui la collection Thyssen Bornemisza, acquise par le gouvernement espagnol en 1993 à la famille Thyssen, qui avait constitué une fabuleuse collection d’art en Suisse à Lugano.
Lors de nos promenades nous ne manquerons pas les fresques de Goya à Santa María de la Florida, l’atelier musée de Sorolla, l’excursion à l’Escurial, la découverte du palais royal, les arcades de la Plaza Mayor…
Enfin, nous irons sur les pas du Greco à Tolède, magnifique cité fortifiée des bords du Tage qui a vu se succéder chrétiens, musulmans, juifs, et a été un foyer majeur de la culture des trois grandes religions monothéistes au XIIe siècle. Entre les XIIe et XVIe siècles, Tolède devient une des capitales de Castille, une des villes les plus riches et les plus prospères d’Espagne.


photo : Monastère de l’Escurial © Pxhere