Stendhal et la peinture : « Anch’io son pittore »

Mercredi 18 novembre 2020 à 18h30, auditorium du musée de Grenoble
Stendhal et la peinture : « Anch’io son pittore »
Une conférence présentée par Philippe Berthier, historien de l’art
Dans le cadre du cycle « Peinture et musique »

*afin de pouvoir accueillir le public attendu malgré la restriction de jauge et depuis l’institution d’un couvre-feu à 21h, cette conférence est avancée à 18h30.


Beaucoup ignorent que Stendhal a inventorié avec Vivant Denon les collections du Louvre, que l’ouvrage auquel il a le plus travaillé est une Histoire de la peinture en Italie –  qui a recueilli le suffrage de Delacroix – et que ce romancier ostensiblement non descriptif a passé sa vie dans les églises et les musées à regarder des tableaux. Il est vrai que son approche en était plus sentimentale et littéraire que plastique et technique, ce qui a contribué à le déconsidérer comme critique d’art auprès des tenants de la «peinture-peinture». Pourtant il vaut la peine d’interroger ses goûts : s’il en revendique hautement la subjectivité parfois provocante, il a aussi su pointer avec pertinence l’évolution moderne des sensibilités, non sans paradoxes et contradictions.

plein tarif 10€ – tarif adhérent 8 € – réduit 4 €


photo : Le Corrège, Le Mariage mystique de sainte Catherine avec saint Sébastien, Musée du Louvre